Quelles sont les causes et comment soulager les peaux atopiques ?

En moins de trente ans les cas de dermatites atopiques sont passés de 5 à 20%  chez les enfants selon l’étude ISSAC, Lancet. Nous parlons aujourd’hui d’un enfant sur quatre touché dés la naissance.

Prévenir ou soulager les peaux atopiques

Les maladies atopiques sont maintenant considérées comme la quatrième pathologie par ordre d’importance d’après l’OMS (organisme mondiale de la santé). Les peaux atopiques (à dermatites atopiques) en font partie. La dermatite atopique, ou eczéma se déclare généralement  entre 3 et 6 mois après la naissance sans cause apparente, c’est-à-dire pas d’allergie de contact. Entre 0 et 1 mois la peau de bébé peut présenter comme un acné du nourrisson à faire valider par votre pédiatre impérativement. Ensuite elle se caractérise par des éruptions cutanées roses foncées à rouges formant des petites lésions saillantes sans liquide, comme des écailles et gratte terriblement.

Elle se localise en générale sur le visage et dans le cuir chevelu pour s’étendre avec le temps aux plis de flexion des genoux, coudes, poignets, chevilles et mains. Parfois la peau peut réagir entièrement nous parlons alors de dermatite atopique généralisée. Seuls 10% des enfants concernés en auront également à l’age adulte, pour le reste l’affection tend à diminuer progressivement pour disparaître vers trois ou quatre ans.

En attendant qu’ils grandissent, ils se grattent beaucoup et c’est difficile pour tout le monde. L’enfant, gêné, a des réveils nocturnes plus fréquents et la famille aussi. Il est pénible aux parents de voir leur enfant dans cet état puisqu’il peut se gratter jusqu’au sang. C’est justement ce phénomène qui aggrave la situation. La barrière que constitue la peau est endommagée et laisse entrer des micro organismes. Ces multiples agressions favorisent les poussées inflammatoires au niveau de la peau et sollicitent beaucoup le système immunitaire. C’est un cercle vicieux !

Les causes de l’apparition d’atopique

Les causes les plus probables de l’apparition de la dermatite atopique sont les facteurs génétiques, les allergènes environnementaux et le stress.

Pour justifier leur nette croissance, l’environnement et le stress apparaissent comme les deux facteurs incriminés. Le stress, on le sait, est le mal du siècle mais pour l’environnement on en est un peut moins conscient. Les toxiques tels la pollution de l’air, de l’eau, des aliments, des vêtements (traitements des cotons, utilisation de matière synthétique) sans oublier des cosmétiques (et notamment ceux utilisés pendant la grossesse) ont considérablement augmentés en quelques années et mettent à mal les défenses naturelles.

La naturopathie considère ce type de manifestation de la peau comme un besoin de l’organisme d’éliminer un excès d’acides dans le corps. Ces acides sont générés par une alimentation trop riche en viandes, laitages ou sucres. Quelques conseils sur ce blog pour soulager les peaux atopiques avec la naturopathie.

Pour un nourrisson encore allaité aux seins, c’est l’alimentation de la maman qui devra être vérifiée. Et également pendant la grossesse s’il existe des antécédents familiaux chez la maman ou son conjoint.
Une autre caractéristique des personnes présentant une dermatite atopique est la carence en acides gras de type oméga 3.

Enfin une étude publiée dans la revue le Lancet et décrite par le professeur Christine Bodmer de l’hôpital Necker-Enfants malades à Paris démontre l’effet positif de l’ingestion par voie orale de certaines bactéries sur la prévention et le traitement de la dermatite atopique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *